accueil Breizh-oiseaux .fr
Traduire cette page :

RECHERCHER sur ce SITE:

FICHES et PHOTOS

Accéder aux fiches et aux photos des oiseaux du site

Les PERROQUETS
Le perroquets

Un répertoire des perroquets classés par origine : statut, législation, bague,....

YOUYOU du SENEGAL
Le youyou du Sénégal

Une liste de sites choisis parlant du youyou du Sénégal

PLANTES non toxiques

2 listes de plantes (français, anglais, latin) et leur toxicité envers les oiseaux

BAGUER un oiseau
Baguer un oiseau

Pourquoi et comment baguer les oiseaux élevés

ANNUAIRE
Annuaire oiseaux et volailles

Un annuaire thématique des sites et des blogs parlant des oiseaux et des volailles.

Mon CLUB

ACEAO QUIMPER

crawltrack

Observer la SITTELLE TORCHEPOT

En breton = ar pokerig-kraoñ
(espèce protégée)
La sittelle torchepot est assez difficile à observer, sauf quand elle vient dans les mangeoires ou occupe un nichoir.
Elle vit surtout dans les bois où elle se déplace le long des troncs et des grosses branches. Elle se déplace rapidement, d'une façon acrobatique, à l'endroit et à l'envers, accrochée par ses pattes.
On l'entend plus que l'on ne la voit, car son chant assez fort est caratéristique: des tsit tsit répétés qui résonnent dans les bois.

Ecouter son chant ou son cri:

NB: il faut Windows Media Player ou un autre lecteur MP3 (VLC,...) sur votre ordinateur.
APPEL: CHANT:
Son de www.xeno-canto.org
Pour revenir à la fiche de l'oiseau, fermer la nouvelle fenêtre ou l'onglet ouvert.

Habitat de la sittelle torchepot :

Vieux arbres(sauf les conifères), dans les bois, les parcs et les vergers.

Localisation - migration -recensement de la sittelle torchepot

C'est une espèce nicheuse sédentaire. On la rencontre pratiquement partout en France. Une sous-espèce vit en Corse.
.
Sittelle torchepot

La reproduction de la sittelle torchepot

Elle niche dans un trou d'arbre, souvent un ancien nid de pic. L'orifice est tapissé de boue. Elle vient assez facilement occuper un nichoir du type de celui d'une mésange bleue.
L'intérieur du nid est garni d'écorce et de feuilles. L'unique ponte, de 6 à 11 oeufs blancs, tachetés de brun et rayés de violet, est réalisée d'avril à juillet. La femelle couve seule pendant deux semaines. Les oisillons sont nourris par les deux parents de petits insectes, de chenilles et d'araignées.

La nourriture de la sittelle torchepot

Elle se nourrit de graines, noix, noisettes, glands, baies. Pour les casser, en les frappant avec son bec , elle les coince dans l'écorce d'un arbre.
En hiver , elle vient régulièrement dans les mangeoires, posés dans un jardin ou un parc situé près d'un bois.
Sous-espèces:
- Sitta europaea caesia (du Danemark aux Pyrénées)
- Sitta europaea cisalpina (Alpes et Pays de l'Adriatique)
- Sitta whitehead (Corse).

Galerie de photos de la sittelle torchepot

Sittelle torchepot
Clic sur la photo

Description de la sittelle torchepot

TAILLE 12,50 cm
Tête Calotte gris-bleu - Large trait noir sur l'oeil Bec : Gris, mi-long, en forme de poignard.
Dos Gris-bleu
Ventre Roux sur les flancs, beige pâle dessous.
Ailes Gris-bleu.
Queue Sombre avec des coins blancs
Pattes Gris-clair - Ongles longs -
LA SITTELLE TORCHEPOT: Ordre des passériformes ; famille des sittidés
Sitta europaea
Autres espèces : La sittelle à poitrine rouge (sitta canadensis)
Enregistré sous le N°1041209 à la Commission Nationale de l'Informatique et de Libertés (CNIL) - article 16 Loi du 06/01/1978
Style (design) de free CSS templates | free website templates | Free Wallpapers HD.